Histoire et patrimoine

PATRIMOINE ARCHITECTURAL

L'église style néogothique reconstruite dans les années 1860-1890. Sous l'église, vers le ruisseau, la grotte imitation de la Grotte de Lourdes. Dans l'église, vous trouverez une information plus détaillée en particulier sur les vitraux.

Dans le bourg

Maison forte et tour de la Rochette (11, rue de la Croix aux Pages)
L'ancien Prieuré (2, rue du Portallet) daté de 1639.
Maison Forte de la Mortayère (Route de Dompierre) reste d'une construction plus importante datant de 1650 très modifiée.

LA SEIGNEURIE DE BELLEVILLE

Dès 935, l'histoire fait mention d'un seigneur de Belleville faisant partie des quatre chanoines honoraires crées pour protéger l'illustre Abbaye de Poitiers. Cette lignée des De Belleville s'arrête avec le dernier descendant masculin Maurice de Belleville, seigneur en 1306.

Le château fortifié de cette seigneurie a probablement été construit vers la fin du XIème siècle. Il était entouré de douves. Malheureusement, aucune description n’a été trouvée, si ce n’est celle des ruines faite en l’an 6, premier floral (1er mai 1798) : château composé de salle, salon, cuisine, écurie, grange, chambres à l’étage, greniers, boulangerie, laiterie…

Successivement, la seigneurie appartiendra aux familles De Clisson, Harpedanne...Vers 1850, fut construite la mairie actuelle, ancienne demeure des Reillet - Gouin - Yvernogeau, avec les pierres de l'antique demeure seigneuriale.

LE PORCHE

L’ancienne église de Belleville a été construite vers la fin du XIIéme siècle. Construite primitivement pour être la chapelle d’un prieuré de Chanoines réguliers de l’ordre de St Augustin dépendant de l’Abbaye de Nieul sur l’Autize, elle desservait également le château dans l’enceinte duquel elle avait été érigée. Il ne reste plus actuellement que le portail composé de quatre ogivales concentriques et reposant sur colonnettes à chapiteaux ornés.

Le porche est classé monument historique par un arrêté de 1947.

QUARTIER GENERAL CHARETTE

Pendant l'année 1793, Belleville fut la plaque tournante des armées vendéennes. Le Général Charette, sous la terreur (1794 - 1795) y avait établi son quartier général d'où il mena une guerre impitoyable aux "bleus" les acculant à des pourparlers de paix qui aboutiront au "traité de la Jaunaye". Son quartier général devint par la suite un couvent puis l’école privée Ste Anne. La commune a récemment acquis l’ensemble pour mettre en place un centre culturel et associatif.Les officiers étaient logés dans le mess, en face, rue Jean Moulin. Ce bâtiment qui fut pour un temps la mairie et l’école publique est désormais réhabilité en logements.

La caserne et les écuries étaient, elles, situées entre la rue de l’Océan et la rue De Gaulle ; ce qui correspond aujourd’hui au village de la Bordinière.

Pendant son séjour à Belleville, Charette  fit construire une demeure pour accueillir le jeune roi Louis XVII, proclamé par les immigrés après la mort en 1793 de Louis XVI, son père. Enfermé à la prison du temple où il mourut le 8 juin 1795 à l’âge de 10 ans, il n’y viendra donc  jamais. La demeure, qui est aujourd’hui une résidence privée, gardera le nom de « palais royal ».

We are Loving our All Customers

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit. Laudantium accusamus molestias veritatis iste ea! Maxime quasi dignissimos eum voluptates facere.

89961f75b3bad94164b88f2739da6220???????????????????????????